De la banlieue à la neurologie par effraction : Rien ne va plus !

Au terme d’une longue carrière vouée à la lutte contre le handicap lié à l’accident vasculaire cérébral, le temps est venu pour Max de poser un regard sur l’atmosphère médicale d’une époque et de revenir sur un parcours aussi singulier qu’improbable. De la lanterne magique de l’instituteur à l’agrégation de neurologie, Max défie l’adversité en passant d’un monde à l’autre par effraction. Dans une société où les cloisonnements et les préjugés se heurtent à la diversité. Ce récit limpide oscillant entre humour et gravité offre une seconde chance à celles et ceux qui plombés par les carcans sociaux se résignent à la pénombre. Ils oublient qu’au royaume de l’espoir, il n’y a pas d’hiver à condition d’avoir la chance pour compagne et le courage pour guide.

15,00

30/05/2022
9782384620050

Max
L’auteur est né en 1956 à Lyon au sein d’une famille arménienne échouée en France après le génocide de 1915. Son enfance chaotique a connu l’école de la rue et celle de la république. Sa trajectoire hospitalo-universitaire aussi singulière qu’improbable l’a conduit à occuper les fonctions de professeur de neurologie à l’Université Claude Bernard à Lyon. Il a dévoué sa carrière à la lutte contre le handicap lié à l’accident vasculaire cérébral, une maladie fréquente longtemps marquée du sceau de la fatalité. Au cours de ces 35 dernières années, l’auteur a participé à la révolution thérapeutique qui a bouleversé la prise en charge et le devenir des patients victimes d’attaque cérébrale. Ce récit sonne comme un défi en ces temps de panne de l’ascenseur social. Il est susceptible d’éclairer ceux issus de la diversité qui ignorent le plus souvent les règles du jeu ...

Je découvre aussi